• votre commentaire
  •  

     COUPE DE FRANCE

    belle et net victoire des girondins de bordeaux 5 VS 1 AJACCIO les girondins se qualifie pour le prochain tour bravo bordeaux

    buteur2émé38émé42émé55émé84émé


    votre commentaire

  • MERCI WENDEL

    Résumé

     


    <o:p></o:p>

    C’est la reprise pour nos Girondins qui ont passé certainement de très bonnes fêtes, après une saison 2009 somptueuse. Place désormais à 2010 et à un premier tour de Coupe de France contre Rodez. Quand on voit les intempéries un peu partout en France, Laurent Blanc doit être bien heureux de débuter à domicile, sur une pelouse praticable et éviter ainsi le traquenard sur une pelouse en mauvais état. Le coach bordelais a fait officiellement de « la vieille dame » un objectif majeur de la saison, sachant qu’il s’agit du seul trophée manquant à son jeune palmarès d’entraineur. Et dire que l’an dernier certains reprochaient à notre équipe d’être trop frileuse en n'annonçant pas clairement les objectifs.<o:p></o:p>

    C’est devant une assistance clairsemée et courageuse que les 22 acteurs se présentent. A Bordeaux, dès qu’on descend en dessous du <st1:metricconverter productid="0°C" w:st="on">0°C</st1:metricconverter>, on est congelé, pas l’habitude. Nos girondins non plus, ayant beaucoup de mal à digérer la dinde de Noël et à se réchauffer face à de vaillants rodéziens entrainés par Franck Rizzetto, un ancien de la maison montpelliéraine formé par un certain … Jean-Louis Gasset. Les visiteurs du soir connaissent pour certains la pelouse de Chaban Delmas, puisque Grégory Ursule, Mathieu Saunier et Anthony Moura Komenan sortent du centre de formation au Haillan. Sébastien Bouscarrat étant absent pour blessure.


    <o:p></o:p>

    Alors qu’on attendait un large turn-over pour la reprise, Laurent Blanc montre clairement ses ambitions et souhaite préparer sérieusement la réception de l’OM dans une semaine en alignant une équipe pas loin du onze type. Le turn-over devrait avoir lieu contre Le Mans mardi soir en Coupe de <st1:personname productid="la Ligue. Ramé" w:st="on"><st1:personname productid="la Ligue." w:st="on">la Ligue.</st1:personname> Ramé</st1:personname>, Jurietti, Sané et Sertic débutent le match. Rodez entame bien la partie et souhaite prendre à la gorge des bordelais prudents pour ce premier match de l’année. Même si la défense new look Jurietti-Sané-Ciani-Trémoulinas semble chercher ses marques, elle maitrise bien les ruthénois et Ramé n’est pas véritablement inquiété. A la 10ème minute, Sané effectue un retourné sur un corner qui passe à côté. Gourcuff à la 13ème minute reprend de la tête un bon centre de Trémoulinas mais Vallaurio détourne en corner. Le fait du match a lieu à la 18ème minute lorsque Lamine Sané stoppe en position de dernier défenseur Evandro qui partait seul au but. Carton….jaune. Surprenante décision, car soit l’arbitre ne siffle pas, soit il signale la faute et doit sortir le rouge pour Sané. Rodez et Rizzetto peuvent pester. Le défenseur sénégalais des girondins est à deux doigts de se reprendre à la 22ème minute mais sa tête sur un coup franc de Gourcuff frôle la barre. Puis à la 32ème minute, Sertic d’une louche par dessus la défense trouve Gourcuff dans la surface. Ce dernier décale Gouffran qui contrôle mal se balle et tire mollement, ce qui permet à Ramond un sauvetage miraculeux. Bordeaux est congelé, Rodez tente quelques contres dans le dos de la défense girondine, mais c’est Bordeaux qui obtient les meilleures occasions.

     

    minute pour réchauffLes 22 joueurs veulent se réchauffer dès la reprise. Les Girondins par Gourcuff puis Allet face à Ramé sont à deux doigts d’ouvrir le score pour les deux équipes. La sortie de Ramé est déterminante et sera la seule action d’éclat du portier bordelais, impeccable une nouvelle fois ce soir. Le match tombe ensuite dans la médiocrité, avec peu de mouvements girondins et des rodéziens solides, prêts à exploiter le moindre contre. Il faut attendre la 73ème er le stade avec un coup franc une nouvelle fois de Gourcuff pour la tête de Ciani qui rate comme Sané le but. Si l’entrée de Bellion n’apporte rien, celle de Plasil est très rapidement décisive, ainsi que celle de Moura Komenan. Deux minutes seulement après son arrivée sur la pelouse, Jaroslav s’infiltre dans la surface et passe devant l’ancien girondin. Anthony accroche Plasil dans la surface, pénalty indiscutable. En temps normal, on appelle ça une occasion en or. Mais après tous les ratés de l’an dernier dans cet exercice, on tremble encore. C’est Wendel qui prend ses responsabilités…et qui prend à contre-pied Vallaurio d’une frappe en finesse. Ouf, on avait peur d’être maudit dans cet exercice. Et Wendel nous sort une belle épine du pied, car on se dirigeait vers les prolongations. Ce but réveille les bordelais qui réalisent dans la foulée une belle combinaison, mais sans succès. Bordeaux gère tranquillement la fin de match et passe un peu dans la douleur et le froid ce premier tour. Les rodéziens ont été valeureux, mais pas vraiment dangereux. Mais on avouera que l’expulsion de Sané aurait pu changer la donne.


    <o:p></o:p>

    Une bonne chose de faite, on ne va passer trop de temps à analyser ce match de reprise, les objectifs sont atteints : passer ce tour, se remettre en jambe avant le choc de dimanche contre les favoris marseillais pour le titre et ne blesser personne. Le match de mardi au Mans devrait encore permettre à Laurent Blanc de faire jouer ses autres réservistes...si la neige le permet.


    <o:p></o:p>

     

    Bravo les Girondins, cette coupe de France, on en rêve.

    merci bordeaux l aventure de la coupe de france continue

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique